Téléphone 06 29 19 24 66

Féminicides, une baisse en trompe l'œil ?

Edito de la Présidente, Joëlle Jedryka - Septembre 2021

Féminicides, une baisse en trompe l'œil ?

On ne peut que se réjouir d'une baisse notable des féminicides en 2020. Toutefois, la recrudescence observée dans les premiers mois de 2021 laisse penser que les conditions sanitaires et les confinements y ont leur part. Les violences conjugales n'ont pas baissé durant cette période, mais les féminicides ont très souvent lieu au moment de séparations, et ces conditions n'étaient pas propices à la réalisation d'un projet de départ du foyer.

Ordonnances de protection, téléphones grand danger, bracelets anti-rapprochement sont des outils qu'il faut déployer en plus grand nombre, en complément d'un financement accru des associations qui soutiennent et accompagnent les femmes victimes de violences au quotidien.

Prenant toute leur place dans la lutte contre les féminicides, les équipes des CIDFF restent mobilisées. De nombreuses femmes sont accompagnées dans des séparations conflictuelles et potentiellement dangereuses. Le CIDFF du Loiret a accompagné une femme victime d'une tentative de féminicide cet été, sur la commune de Montargis.

Nos partenaires